Où l'on se rend compte que...

... ce n'est pas au point.
Que ça fuit, que ça passe d'un côté pour ressortir par l'autre, et que c'est héréditaire! Ou passager, ce qu'il vaudrait mieux espérer pour nous deux.
Parce que loulou et moi en ce moment, ce n'est pas vraiment ça.
En ce moment c'est plutôt "Loulou n'écoute rien" combiné à "Maman qui râle" et aussi "Maman qui a le neurone confit", sûrement par le stress et l'épuisement de fait.
Vous visualisez un neurone confit? Râpeux à la surface mais brillant, brillant de ces petits éclats de sucres cristallisés qui étouffent le neurone - et le chrétien en cas de surconsommation ? Vous le voyez bien ce neurone?
Eh bien c'est le mien, le seul en état de marche - hum- cet hiver et qui ne retient que l'essentiel, voire le vital. Mais pas encore suffisamment pour me donner le courage de faire les courses cet après-midi par exemple, malgré un frigo désespérément vide.
C'est LE neurone qui me permet encore de me lever le matin pour emmener loulou à l'école, et me rappeler que je dois appeler un entrepreneur pour confirmer une période de stage en janvier. C'est tout ce que ce neurone retient. Le reste, je suis obligée de le noter sur un calendrier, ce que je dois faire avant la fin de la semaine, ce qui est prévu à telle heure, tel jour, sans quoi je ne m'en souviens pas, ça ne reste pas imprimé dans mon cerveau.
En clair, je n'imprime plus. J'ai juste envie d'envoyer loulou chez la nounou tous les après-midi pour ne pas avoir à râler, pour ne pas avoir à me soucier de ce qu'il m'écoute ou pas. Le chameau est en train de m'user jusqu'à la couenne à l'époque la plus difficile de l'année, sans arriver à comprendre ce que signifie "être sage".
Il est un peu jeune pour être réellement privé de cadeaux, mais une de ses tantes a fait le coup à mon neveu alors qu'il avait 15 ans, pas de cadeaux à Noël, de la part de personne, une consigne à respecter absolument. Autant vous dire que ça a fonctionné. Parce que quand la question rituelle du retour des vacances de Noël c'est "t'as eu quoi comme cadeaux?" et que l'on répond rien, ça calme.
Bref, je vais le confier -pas au premier venu mais l'envie ne manque pas des fois- histoire de me reposer, parce que je suis au bout du rouleau, et ce n'est plus uniquement mon état de fatigue lié à mes veilles tardives qui me met dans cet état-là.


09/12/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres