Geek ascendant procrastinatrice

Je n'aurais jamais imaginé dire cela de moi un jour mais, oui, je le confesse, je suis une geek!
Le derrière vissé à ma chaise de bureau, l'ordinateur allumé ainsi que le néon blafard de ma lampe de bureau, je passe des heures à surfer sur les forums qui me sont chers, sur les blogs qui me font rire, sur les sites de recettes de cuisine, sur les jeux en ligne gratuits, sur les sites de tutoriels graphiques, sur ma messagerie, sur msn et je passe aussi du temps à me demander si oui ou non j'ouvre un de mes logiciels de dessin, en regardant quel est le temps dont je dispose pour créer sans être dérangée.
Et ainsi je repousse le coup de balai ou d'aspirateur, la mise en route de la machine à laver, l'envoi de ma régularisation de sécurité sociale, la préparation de la fiche de paie de ma nounou, la préparation du repas (pourtant j'aime cuisiner, heureusement!), l'heure de la douche (j'adore rester en pyjama toute la journée), l'heure de me préparer pour aller au boulot quand je taffe le soir.
Allons, procrastinatrice, je le suis depuis ma tendre enfance, soyons honnêtes: combien de fois devait-on me demander de ranger ma chambre avant que je le fasse? et combien de fois j'attendais que maman soit revenue du travail pour faire la vaisselle qu'elle m'avait demandé... Idem pour les dissertations au lycée puis à la fac, les devoirs faits dans la nuit dans mon studio, après une soirée passée entre amis en ville...
Mais geek, pourquoi? Je crois que tout a commencé à Noël 1993, lorsque pour mes 16 ans, j'ai eu une console de jeux, la NINTENDO NES. A l'époque, le Père Noël avait même pensé à m'offrir la télé qui allait avec pour que je n'encombre pas le salon quand ma mère voulait regarder la télé... Résultat, au bout de quelques mois, MA mère jouait à la console dans MA chambre pendant que JE faisais mes devoirs. A-t-on jamais vu façon plus pernicieuse de guetter si son ado de fille apprenait bien ses leçons? Car oui, il est évident qu'elle ne s'y est mise que pour cette raison, d'ailleurs au début elle ne voulait pas essayer. J'avais à l'époque (et j'ai toujours, grâce à maman qui ne les a pas jetés) les jeux Tetris, Super Mario 3 et Wario's woods, ainsi que les Tortues Ninja. Il n'y a que sur les tortues ninja que maman n'a pas accroché, c'est dire.
A la fac, plus de console (elle était restée chez maman, qui en prenait le plus grand soin), mais la connaissance du Sieur Internet, grâce auquel j'ai trouvé ma place de fille au pair en 1999, et de là, je n'ai plus jamais décroché du net. Gloire aux cybercafés, aux jeux vidéos et à l'Internet qui m'a permis de rencontrer le papa de Thibault, mes amies Aline et Nadège (et d'autres mais que je n'ai pas eu le plaisir de voir IRL) et de papoter avec des amies d'enfance que je n'avais pas vues depuis près de 15 ans.
Voilà, je suis donc geek ascendant procrastinatrice, je n'en ai pas pour autant plein de boutons sur le visage (contrairement au cliché répandu il y a une dizaine d'années), j'ai une vie sociale malgré tout, j'adore recevoir mes amis et leur faire à manger (ils me servent d'ailleurs systématiquement de cobayes culinaires), j'honore mon homme et je joue souvent avec mon fils.
Peut-être que finalement je suis procrastinatrice, ascendant geek???


10/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres