Trop de stress tue le stress...

... Enfin là c'est surtout moi que ça va achever.
J'ai donc pris le travail lundi et ma semaine ne s'achèvera que samedi, pour recommencer lundi, et ainsi de suite avec mercredi comme jour de repos fixe. :)
Donc oui, je stresse, parce que je suis obligée de réfléchir pour faire deux cafés allongés au lieu d'un - bienvenue dans le monde fantastique des percolateurs, parce que j'ai toujours eu l'habitude d'être poussée au maximum dans mes anciens boulots de restauration rapide, et que donc je stresse à l'idée de n'être pas assez rapide ou opérationnelle assez vite.
Ce qui est somme toute assez ridicule, vous en conviendrez, sauf lorsque l'on sait déjà que les patrons ne me diront pas forcément ce qui cloche, mais ne le constateront pas moins de leur côté toutefois. Je demanderai à faire un point soit samedi soir - encore qu'ayant une soirée débutant à 19h mais terminant moi-même à 19h, je ne sois pas très enclin à papoter d'une part, et surtout qu'ils ne sont pas là en fin de journée d'autre part, je leur demanderai certainement lundi ce qu'ils pensent de ma première semaine parmi eux.
Mis à part ça, dans la série "plaignez-moi je souffre", j'avais oublié ce que ça faisait de bosser 6 à 8h d'affilée avec une pause d'une demi-heure, mes pieds aussi, mon dos aussi, bref tout mon pauvre corps meurtri, rabougri par plusieurs mois d'inactivité - et ce malgré le stage de peinture - me rappelle où sont mes muscles, mes raideurs et ma boîte à chouiner.
Et puis, ce n'est pas le tout, mais je dois garder des forces pour monter mon dossier FONGECIF, prospecter les boîtes de formation, les patrons pour un futur contrat en alternance et, bien sûr, compléter ma formation à distance.
Si jamais vous croisez une église, pensez à faire brûler un chandelier complet de cierges pour que j'accomplisse tout ça.


04/03/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres