Stress un jour, stress toujours...

Le dos à la limite du blocage - comme si le mal de dos un matin sur trois ne suffisait pas, état nerveux déplorable bien avancé, larmes au coin des yeux, voilà comment je suis aujourd'hui.

Et tout ça à cause de quoi ? D'un patron - enfin futur patron - qui ne m'a pas encore rappelée, alors que l'on devait se voir la semaine dernière et que j'ai déjà appelé deux fois la semaine dernière pour prendre des nouvelles et proposer des actions de pré-embauche.

Non mais je tiens à le dire, je suis prête à bosser moi ! Et plutôt deux fois qu'une, surtout après avoir eu deux entretiens avec mon futur patron. J'ai fait le tour des blogs et forums pour préparer mon arrivée dans la boîte et le début du boulot dont je rêve depuis trois semaines maintenant.

Alors certes, l'embauche ne sera que pour septembre, mais justement, j'ai quand même le droit de demander une promesse d'embauche écrite non? Ne serait-ce que pour me permettre de dormir sur mes deux oreilles, profiter de l'absence de loulou pour faire des grasses matinées que le stress m'empêche de réaliser, et penser à autre chose pendant ce qu'il me reste de vacances.

Bilan, alors que je devrais être reposée et profiter de la piscine auto-portée (merci la météo pourrie depuis que je l'ai installée d'ailleurs !), je suis là à me ronger les sangs et à être à peine capable de penser à autre chose. Du coup, je ne sors pas de chez moi, pas envie de faire les courses, pas envie de manger, pas envie de me doucher, heureusement que j'ai entamé la customisation d'un sac à main et que j'ai envie de la terminer pour avoir un sac de saison.

Bon, allez, je vais m'avachir sur mon canapé avec mon tissu et mes aiguilles, en agrémentant le tout de quelques trajets vers la machine à coudre et l'après-midi se passera comme il pourra.



15/07/2010
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres