Nos rapports ont changé !

Mais non, ne vous affolez pas, pas entre vous et moi, chers lecteurs ! Enfin, c'est-à-dire, s'il en reste ! D'ailleurs j'aimerais beaucoup que vous vous comptiez dans les commentaires à la suite de cet article, merci.

 

Bref, je disais donc que nos rapports ont changé entre ma voiture et moi, ou plutôt, devrais-je dire, entre moi, ma voiture et tous les autres abrutis qui, calés derrière leurs volants, font absolument n'importe quoi et tout pour me mettre en rogne sur mes trajets au travail.

 

Alors, oui, je suis devenue une folle du volant, une acharnée de la grimace et une spécialiste du juron bien senti lorsqu'on :

- me coupe la route,

- ne met pas son clignotant,

- ne fait pas attention à mon clignotant en essayant de me couper la route sur un rond-point (inutile de vous dire le nombre de ronds-points que je passe chaque jour, vous auriez peur...)

- laisse les pleins phares m'aveugler, en direct ou différé via le rétro intérieur,

- roule à 70km/h sur une route ou l'on peut rouler à 90km/h quand je n'ai qu'une hâte, rentrer chez moi après une rude journée,

- me colle au train et que, stressée, j'accélère mon allure et dépasse la limite de vitesse autorisée (si je le fais, c'est absolument de ma propre initiative, je REFUSE qu'on me force le pied sur le champignon!)

- lorsqu'on obstrue mon chemin alors qu'on aurait dû s'arrêter au feu parce que de toute évidence, vu la circulation et la fréquence des feux rouges/feux verts, on coince tout le monde quand vient le tour des rues perpendiculaires (et non pas péremptoires!)

- Et j'en passe...

 

Résultat, je grogne toute seule après tous ces gens, me traitant ensuite d'imbécile à râler comme ça et je recommence après une période de longue contemplation, coincée à un croisement quelconque...

 

Moi qui étais si zen. :P



28/01/2011
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres