Côté obscur : le début de la fin.

Vous vous souvenez, fin juillet, lorsque je vous ai parlé de ce fantastique poste de community manager que je devais occuper?

Il fut fantastique en effet, j'ai beaucoup aimé vivre cette expérience, j'ai adoré tenir le blog de la marque, résoudre les problèmes soulevés dans les réclamations des clients, j'ai apprécié les contacts établis via Twitter mais... Car il y a un mais, vous vous en doutez bien sûr...

Le "mais" tient aux faits - pour vous dire que la liste risque d'être longue - que :

- On a repoussé la signature de mon contrat

- On a fini par me dire "Madame, vous rédigerez vous-même votre contrat parce que l'administratif, ce n'est pas mon truc et votre boulot, je n'y comprends rien, je ne pourrai pas le décrire dans le contrat"

- On a réalisé ma DUE le 28 septembre (alors qu'elle doit être faite avant l'embauche)

- On ne m'a toujours pas fait signer de contrat à ce jour

- On ne m'a toujours pas versé de salaire

 

Pour préciser, c'est parce que j'ai insisté que la DUE a été faite, et pas par la personne qui m'a recrutée mais par le comptable que j'ai recontacté moi-même.

Je ne tiens aucun grief à la gérante (!), qui ne s'est jamais présentée à moi et que je n'ai donc jamais rencontrée mais qui a reçu un recommandé avec Accusé de réception mardi dernier et dans lequel je réclamais, bien conseillée par l'inspection du travail, les éléments suivants :

- Mon contrat de travail en CDD pour la période du 6 au 28 septembre 2010 (sûr qu'avec l'absence de sérieux dont on a considéré ma demande de contrat, je n'ai plus envie de bosser pour cette boîte donc j'ai exigé une fin de contrat au 28 septembre)

- Mon bulletin de salaire avec indemnités de fin de contrat et de CP

- Mon salaire

- Mes attestations Assedics

- Mon certificat de travail

- Mon solde de tout compte

Ah, et j'ai aussi précisé que je saisirais les prud'hommes si je n'avais pas tous ces éléments en date du 11 octobre, c'est demain si vous suivez.

 

Voilà, donc je suis à nouveau en recherche d'emploi, j'ai le moral, je me sens plus à l'aise en communication et sur mes compétences, parce que j'ai su m'adapter sur un poste totalement nouveau.

J'ai établi de nombreux contacts via Twitter, certains m'ont d'ailleurs suivie du profil professionnel au profil personnel et je les en remercie, même si je ne leur ai pas donné de lien vers ce blog.

Là où je suis vraiment dégoûtée en revanche, c'est que le boulot que j'ai entamé va rester en plan alors que cela avait toutes les chances de fonctionner et de rapporter de la clientèle pour la boutique en ligne.

 

Allez, souhaitez-moi du courage et des patrons plus consciencieux pour mon prochain poste !



10/10/2010
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres