Présentations

Un nénuphar de présentations de toutes sortes

De bonne heure? ça jamais!

Contrairement au café, aux embouteilles et au réveil, je ne suis pas du matin.
Bon, nuançons tout de même le propos : je suis tout à fait capable, dans les bons jours, de sauter au pied du lit dès la première sonnerie du réveil.
Cependant, cela ne garantit aucunement de l'efficacité de mon état de veille tout au long de la matinée qui s'ensuit.
Ainsi, le matin, je suis très souvent dans le gaz ou dans le brouillard et occasionnellement dans mes pensées lorsque mon cerveau reçoit assez d'énergie pour ce faire. Autant vous dire que lorsque je suis d'ouverture du magasin, ce n'est pas toujours folichon...
C'est de cette façon que je suis parfois prête à jeter dans la poubelle un récipient à laver et à mettre les déhcets dans l'évier, ou bien encore qu'il m'arrive de faire trois voire cinq fois le même aller-retour de l'endroit où je vois qu'il me manque quelque chose au lieu où je sais que je vais le trouver sans me rappeler entre-temps de quoi il s'agit.
D'ailleurs, à l'heure où je vous écris ce billet, il est encore un peu tôt pour moi; d'habitude, je me lève aux alentours de midi lorsque je fais la fermeture magasin (et là en plus je suis restée à traîner sur Internet en rentrant jusqu'à 4h) mais là, mon loulou est à la maison, et je ne pouvais décemment pas le laisser au lit si tard.
Heureusement, il est adorable et me lève souvent dormir jusqu'à 10 heures du matin, ce qui fut le cas encore aujourd'hui.

10/06/2009
4 Poster un commentaire

Mag la grenouille...

Tel est le surnom que je me suis donné sur la toile et qui est aussi l'intitulé de mon site web.
Et bien entendu, ce n'est pas anodin, ce n'est pas par hasard -oui j'aurais aussi pu choisir comme surnom geek ascendant procrastinatrice mais franchement c'est trop long et ça pourrait convenir aussi à beaucoup de personnes de mon entourage.
Bien sûr, cela vient en tout premier lieu de mon prénom, Magalie, pas trop difficile à deviner, vous suivez toujours jusque là? Je n'ai perdu personne?
Certes, mais pourquoi la grenouille me direz-vous? (vous avez vu, je vous inonde de ponctuation, je vous avais prévenus dès mon premier post et j'en profite pour raconter plein de choses inutiles pour repousser ma présentation...)
En réalité, tout a commencé le jour où j'ai raconté à des amis l'histoire -que j'avais apprise auprès d'une autre amie - de la "grenouille à grande bouche", en y mettant les formes et les accents, comprenez : en me déformant la bouche au maximum dès que la grenouille à grande bouche se mettait à parler. Mes amis ayant bien ri, et trouvant que ça m'allait comme un gant -de me déformer la bouche? - m'ont depuis lors appelé la grenouille.
Bon, il se trouve de plus que j'adore imiter le bruit de la grenouille en rut, et si vous êtes sage, un jour j'enregistrerai tout ça et le mettrai sur le blog...

Voilà, au bout de 3 mois donc que ce blog est ouvert, ceux qui ne me connaissaient pas du tout savent tout juste que je m'appelle Magalie, que j'ai 31 ans et demi (ben si!) et qu'on me surnomme la grenouille. si ça ce n'est pas du cultivage de mystère...

25/05/2009
5 Poster un commentaire

Mon souffre-beauté...

Tapi dans l'ombre pendant près de quinze ans, tandis que je le délaissais pour des solutions de rapidité et facilité, il m'est revenu. Il est revenu me faire gentiment souffrir, piquant ma peau sèche et sensible afin d'en ôter jusqu'à la racine les poils disgracieux que la cire froide avait dédaigneusement laissés sur place (cf. article précédent).
Ce gadget béni de la femme - pas trop douillette soit - qui demeure le moins onéreux face aux centres de beauté, le moins fastidieux face à la cire récalcitrante et le plus efficace que le rasoir dans la lutte contre les racines des poils qui repoussent toujours trop vite.

Mon épilateur électrique!

29/04/2009
1 Poster un commentaire

Geek ascendant procrastinatrice

Je n'aurais jamais imaginé dire cela de moi un jour mais, oui, je le confesse, je suis une geek!
Le derrière vissé à ma chaise de bureau, l'ordinateur allumé ainsi que le néon blafard de ma lampe de bureau, je passe des heures à surfer sur les forums qui me sont chers, sur les blogs qui me font rire, sur les sites de recettes de cuisine, sur les jeux en ligne gratuits, sur les sites de tutoriels graphiques, sur ma messagerie, sur msn et je passe aussi du temps à me demander si oui ou non j'ouvre un de mes logiciels de dessin, en regardant quel est le temps dont je dispose pour créer sans être dérangée.
Et ainsi je repousse le coup de balai ou d'aspirateur, la mise en route de la machine à laver, l'envoi de ma régularisation de sécurité sociale, la préparation de la fiche de paie de ma nounou, la préparation du repas (pourtant j'aime cuisiner, heureusement!), l'heure de la douche (j'adore rester en pyjama toute la journée), l'heure de me préparer pour aller au boulot quand je taffe le soir.
Allons, procrastinatrice, je le suis depuis ma tendre enfance, soyons honnêtes: combien de fois devait-on me demander de ranger ma chambre avant que je le fasse? et combien de fois j'attendais que maman soit revenue du travail pour faire la vaisselle qu'elle m'avait demandé... Idem pour les dissertations au lycée puis à la fac, les devoirs faits dans la nuit dans mon studio, après une soirée passée entre amis en ville...
Mais geek, pourquoi? Je crois que tout a commencé à Noël 1993, lorsque pour mes 16 ans, j'ai eu une console de jeux, la NINTENDO NES. A l'époque, le Père Noël avait même pensé à m'offrir la télé qui allait avec pour que je n'encombre pas le salon quand ma mère voulait regarder la télé... Résultat, au bout de quelques mois, MA mère jouait à la console dans MA chambre pendant que JE faisais mes devoirs. A-t-on jamais vu façon plus pernicieuse de guetter si son ado de fille apprenait bien ses leçons? Car oui, il est évident qu'elle ne s'y est mise que pour cette raison, d'ailleurs au début elle ne voulait pas essayer. J'avais à l'époque (et j'ai toujours, grâce à maman qui ne les a pas jetés) les jeux Tetris, Super Mario 3 et Wario's woods, ainsi que les Tortues Ninja. Il n'y a que sur les tortues ninja que maman n'a pas accroché, c'est dire.
A la fac, plus de console (elle était restée chez maman, qui en prenait le plus grand soin), mais la connaissance du Sieur Internet, grâce auquel j'ai trouvé ma place de fille au pair en 1999, et de là, je n'ai plus jamais décroché du net. Gloire aux cybercafés, aux jeux vidéos et à l'Internet qui m'a permis de rencontrer le papa de Thibault, mes amies Aline et Nadège (et d'autres mais que je n'ai pas eu le plaisir de voir IRL) et de papoter avec des amies d'enfance que je n'avais pas vues depuis près de 15 ans.
Voilà, je suis donc geek ascendant procrastinatrice, je n'en ai pas pour autant plein de boutons sur le visage (contrairement au cliché répandu il y a une dizaine d'années), j'ai une vie sociale malgré tout, j'adore recevoir mes amis et leur faire à manger (ils me servent d'ailleurs systématiquement de cobayes culinaires), j'honore mon homme et je joue souvent avec mon fils.
Peut-être que finalement je suis procrastinatrice, ascendant geek???

10/04/2009
0 Poster un commentaire

Naissance d'une mare à bêtises

Et voici donc la naissance, que dis-je?! l'avènement d'un nouveau blog sur la toile déjà bien (trop?) fournie de notre cher Internet.

Alors que dire? Je ne suis qu'une humble araignée qui tâchera de vous tisser, au fil de ses humeurs, des billets sympathiques plutôt qu'antipathiques (quel vocabulaire, l'avez-vous remarqué?) et de partager avec vous des anecdotes sucrées-salées, des recherches incroyablement dénuées de sens, et beaucoup (je l'espère) de bêtises, mais de gentilles, d'innocentes bêtises que les jeux de mots de votre dévouée araignée (quoique je sois plus connue sous la dénomination de grenouille) rendront plus improbables si cela était possible.

Avant d'aller plus loin d'ailleurs, je veux que vous sachiez que je suis amoureuse des parenthèses et ponctuations en tous genres et qu'il vaut mieux d'ores et déjà que vous passiez votre chemin si leur simple vue - voire même la simple pensée- vous donnait des nausées.

D'ailleurs à mon humble avis, le paragraphe précédent doit déjà vous avoir persuadé de le faire, auquel cas il ne me reste qu'à m'adresser à ceux qui sont encore là...

A vous les roseaux et la suite dans un prochain nénuphar!


18/03/2009
0 Poster un commentaire


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion